Rechercher

Coupe d'Or : Alejandro Aznar quarante ans après son père !

La finale de la 70e Coupe d'Or Martha & Lucien Barrière s'est déroulée dans des conditions idéales : soleil pour le public et fraîcheur pour les chevaux. Elle opposa l'équipe espagnole du Marqués de Riscal à l'équipe suisse de Tommy Rinderknecht qui joua sous les couleurs de Barrière devant des tribunes pleines, 2 000 spectateurs. Un match chaud, chaud, chaud ! L'Espagnol Alejandro Aznar remporte enfin sa première Coupe d'Or... 40 ans après son père.


Malgré un jeu ouvert et spectaculaire dès le début du match, il aura fallu attendre 6'25" pour voir le premier "golaso" inscrit de plus de 60 mètres par le handicap 8 de Marqués de Riscal, Alejandro Muzzio. Nacho Kennedy a répondu immédiatement à quelques secondes de la cloche. Le ton est donné : la bataille va être rude. D'un bout à l'autre du match, les équipes n'abandonnent pas avec une quatrième période difficile, pleine de fautes et l'exclusion temporaire du "chaud" capitaine espagnol, Alejandro Aznar qui, quelques secondes auparavant, avait réalisé une très belle action : une longue balle conclu par un but qui avait ramené les deux équipes à l'égalité. Cernadas a ensuite donné l'avantage à son équipe sur une nouvelle pénalité.


La dernière période est à l'image du match : une égalité parfaite, après un goal de Martin Aguerre, Alejandro Muzzio réplique par un nouveau goal, confirmant la victoire espagnole, un premier succès pour Alejandro Aznar à Deauville, quarante ans après son père qui avait remporté la Coupe d'Or avec... L'oncle de Santi Cernadas. Le polo, c'est aussi de belles histoires de famille : "C'est une émotion, en effet, cela fait cinq fois que j'essaie de gagner la Coupe d'Or. Le match était tendu, mais je suis très heureux. Je suis particulièrement heureux de ce but marqué avec une jument de mon élevage, j'en suis fier. J'ai dix juments pour mon élevage et c'est une grande satisfaction quand les produits atteignent ce niveau. Ensuite, après ce but, c'est vrai que je me suis fait bannir deux minutes (rires), je suis un peu chaud, vous savez, du sang espagnol ! A vrai dire, j'ai été touché par un joueur dans la jambe et ça m'a fait mal et je lui ai crié dessus, mais l'arbitre m'a envoyé sur la touche. Mais cela n'a pas affecté le résultat, ils n'ont pas marqué pendant ce temps". Demain, les trente chevaux du Marqués de Riscal embarqueront pour Chantilly et tenteront de remporter le troisième tour de la Triple Couronne Française, l'Open de France que l'équipe espagnole a remporté l'année dernière.



Marqués de Riscal : Luis Aznar (ESP, h1), Santiago Cernadas (ARG, h7, 2 pénalités), Alejandro Muzzio (ARG, h8, 5 goals dont 2 pénalités and 1 corner) and Alejandro Aznar (ESP, h0, 1 goal)

Barrière : Ignacio Kennedy (ARG, h4, 2 goals), Jota Chavanne (ARG, 5), Martin Aguerre Jr. (ARG h7, 5 goals dont 2 pénalités), Tommy Rinderknecht (SUI, h0)

Progression Marqués de Riscal : 1/1 – 1/3 – 4/5 – 6/5 – 8/ Meilleur joueur de la finale : Alejandro Muzzio (Marqués de Riscal)


Best playing poney : Machitos Vitamina, une jument baie foncée de 11 ans élevée par Mariano Aguerre et jouée par Martin Aguerre.