Rechercher

Coup d’envoi dimanche 8 août !

Dernière mise à jour : août 5

À Deauville, le polo est une institution. On y joue au centre de l’hippodrome depuis 1880 et depuis 1950 s’y dispute un des tournois les plus prisés de la planète : la fameuse Coupe d’Or qui débutera cette année le 14 août pour se conclure le 29. Participer à une telle compétition, du niveau international le plus élevé joué en France, impose aux équipes de se préparer minutieusement. C’est pourquoi elles s’affronteront en « matchs amicaux » dès le 8 août où le Deauville International Polo Club ouvrira ses portes au public.



De la compétition âpre, il y en aura dès le 12 août où trois équipes féminines disputeront la Ladies Polo Cup dont la finale se jouera le 14 août. Le polo féminin est en pleine expansion à travers la planète et Deauville n’échappe pas à ce phénomène. Et sur le terrain, les filles ne sont pas moins combattives que les hommes ! Dès le 14 août, les regards vont se tourner vers le polo masculin avec cette question : qui remportera la 71ème édition de la légendaire Coupe d’Or que pratiquement tous les grands joueurs de l’histoire du polo ont gagné depuis 1950 ? Cette année, six équipes sont en lice.

Et quelles équipes ! Dans leurs rangs, on ne compte pas moins de cinq joueurs du niveau de l’Open d’Argentine ou vainqueurs de la Copa Camara dont un certain Camilo ‘Jeta’ Castagnola (8), surdoué de la génération junior argentine, en tête d’affiche chez Talandracas aux côtés du chilo-irlandais Tomas Beresford (7), vainqueur du dernier Open de France et de la Queen’s Cup 2021. Les deux handicaps 6 français, Pierre-Henri N’Goumou et Brieuc Rigaux seront face à face, ce qui donne souvent lieu à de spectaculaires actions. L’équipe française du Pommeray HM Polo parait également très solide avec le retour du petit Rufino Bensadon à Deauville, qui a grandi depuis 2018 et est désormais handicap 7, aux côtés de Juan-Gris Zavaleta (7), tous deux vainqueurs de Copas Camara. Martin Aguerre (7), lui-aussi vainqueur de la Copa Camara (2018) et joueur de la Triple-Couronne argentine, tentera de mener Barrière à une deuxième victoire dans ce tournoi après 2014.

Avec un tel tableau, impossible de pronostiquer quelle sera l’équipe qui succèdera aux Espagnols de Marques de Riscal, détenteurs de cette Coupe d’Or après une superbe finale l’an dernier face à l’équipe Barrière. La plus fidèle équipe à Deauville, Talandracas d’Édouard Carmignac, sera en quête d’une septième victoire dans cette Coupe d’Or ce qui serait un record absolu.

Au-delà de ce top niveau, le programme de cette Barrière Deauville Polo Cup, le club propose d’autres événements : encore du polo, bien-sûr avec la Coupe de Bronze dont certains matchs se joueront sur le champêtre terrain de l’hippodrome de Dozulé, du beach-polo, le lundi 9 août à 16h30, le défilé des équipes dans les rues de Deauville le 28 août. Le matin, avant 9H00, il est possible d’assister sur la plage aux baignades-entraînements des chevaux de polo toujours très photogéniques ! Enfin, avant ou après les matchs, il fait toujours bon s’attarder dans le village du polo pour craquer par exemple dans la boutique Maison Décalé ou goûter avec modération aux célèbres mojitos du Brok Café et peut-être trinquer avec les joueurs !


Première apparition du jeune phénomène argentin à Deauville, Jeta Castagnola, 18 ans et déjà handicap 9 en Argentine, sous les couleurs de Talandracas pour un septième titre.